Découvrez Tenerife Autrement


Une balade de Janvier dans l'Ouest de Tenerife

janv. 19, 2013

 

 

tenerife-randonnée-ouest-hiver

Des sentiers témoins de la vie rurale et du labeur des anciens.

  

Au palmarès des mois que j’affectionne tout particulièrement sous ce  28º parallèle, Janvier caracole largement en tête, lumineux, dynamique,vivifiant. Rien de tel qu’un matin vif argent pour vous tirer de dessous votre couette, avec dans les poumons des envies de vent frais. Sac à dos et  godillots frétillent dans l’entrée : pas de doute, c’est l’appel du grand air et des sentiers ! En route donc, pour l’inmanquable rendez-vous qui saupoudre de féerie tout l’Ouest de Tenerife à chaque début d’année : la floraison des amandiers, tout là-haut sur les hauteurs de nos communes. 

 

 

On “monte aux amandiers” par de tranquilles sentiers bordés de blocs de lave que de patientes mains paysannes ont transformés en murets : aux Canaries, entre la roche volcanique et les hommes, c’est l’osmose.

 

tenerife-randonnée-ouest-sentiers  tenerife-randonnée-sentiers

 

Les pluies d’automne enfin tombées en abondance suite à près de deux longues et  pénibles années  de sècheresse ont opéré le miracle toujours renouvelé de la vie surgie d’entre les pierres. Gorgés de rosée, les “Verodes” (famille des aéoniums) sont indissociables du paysage rural et urbain de Tenerife :  on les trouve tout autant qui bordent les chemins du “Monte”, que colonisant les toits de tuiles des vieux quartiers historiques. Le Verode annonce l’humidité… ouvrons l’oeil.

 

tenerife-randonnée-ouest

 

Plus précieuse qu’un container de diamants, recueillie comme il se doit afin de n’ en perdre aucune goutte, voilà l’eau, bruissante et secrète dans sa course le long des  flancs de l’île, entre coulées de laves, forêts de pins, agaves, bruyères et vignes…

 

  

 

C’est  le Canal Vergara, que nous présente le Diario de Aviso, dans son article  “Los senderos del agua” (Les sentiers de l’eau), du 5 février 2012 :

”Au début du siècle dernier, lorsque  dans le Sud  de l’île démarrent les plantations de bananes et de tomates sous l’impulsion des firmes britanniques, il faut pouvoir compter sur l’approvisionnement en eau afin d’irriguer les cultures, et couvrir les besoins d’une population sans cesse croissante.

Commencent alors la canalisation et l’acheminement de l’eau sur de grandes distances,  et naissent des kilomètres de canaux qui depuis lors sillonnent le paysage de leurs longues silhouettes. Le Canal Vergara est une de ces oeuvres pharaoniques : avec ses 37 kms, il est le plus long de l’ile.

Le canal recueille les eaux dans les galeries du même nom à La Guancha, puis traverse les communes d’Icod de Los Vinos, Garachico, El Tanque, Santiago del Teide pour terminer à Aripe, sur la commune de Guía de Isora.”

(Traduction Tenerife Autrement)

 

tenerife-randonnée-ouest-canaux

Trajet du Canal Vergara depuis La Guancha jusqu'a Guía de Isora 

 

Laissons  le “pharaonique” et vénerable canal poursuivre sa noble tâche de porteur d’eau plus loin vers les communes du sud-ouest, et revenons à notre propos en direction du plateau “de los almendros”. 

 

tenerife-randonnee-ouest-sentiers

 

Le touriste non avisé s’imagine souvent que le Parc National du Teide est le seul lieu incontournable depuis lequel on peut  “ voir le volcan”. Or “le” volcan Teide est non seulement admirable depuis une infinité de points cardinaux, mais il est également loin d’être un vieux solitaire en terre “tinerfeña”.  Le voilà qui vient à notre rencontre, aux côtés de son pôte le Pico Viejo : une amitié vieille de quelques 30.000 ans, ça crée des liens!

 

tenerife-randonnée-amandiers-teide-pico-viejo

Le Pico Viejo et le Teide : le double stratovolcan de Tenerife

 

Sur le plateau, loin des températures côtières, soumise aux bourrasques des vents alizés , régulièrement  baignée par les brumes, la Nature semble encore se recueillir au coeur de l’hiver insulaire, lequel est une sorte de beau printemps. Ses fruits moëlleux et miellés à venir, en gestation sur la pointe des branches, un figuier sommeille encore…

 

tenerife-randonnee-ouest.sentiers-

tenerife-randonnée-ouest-figuier-amandier

Plus matinaux, conscients de leur splendeur,

les amandiers sont au rendez-vous.

tenerife-randonnée-ouest-amandiers

 

Un appareil photo entre les mains, que faire face à un tel spectacle, sinon s'introduire sous les branches, et disputer le coeur des fleurs aux abeilles déjà au boulot ?

 

tenerife-randonnée-ouest-amandiers

tenerife-randonnée-ouest-amandiers

tenerife-randonnée-ouest-amandiers

 

La boite à images est pleine, l’air devient sucré et se fait tiède…Dans quelques temps l’herbe tendre aura disparu jusqu’à l’hiver prochain, il serait malvenu de ne pas l’honorer d’ une petite sieste...A la hauteur de mon nez, cette merveille qui se prend pour un soleil a la taille d’un petit pois.

 

tenerife-randonnée-ouest  tenerife-randonnee-ouest

 

L’entrée des vents alizés à 1.000m d’altitude sonne la fin du farniente : leur caresse humide,  ouatée et bénéfique pour la nature enveloppe les reliefs, tantôt langoureuse, tantôt enragée, glaciale, selon la puissance des vents. La chute des températures  est  imminente : c’est l’heure du retour dans la vallée.

 

tenerife-randonnée-ouest-alizés  tenerife-randonnée-ouest.alizés

 

 Le jour décline, la lumière se fait vaporeuse…rentrons en silence :

ce qui suit se passe de commentaires.

 

 tenerife-randonnée-ouest-amandiers

tenerife-randonnee-ouest-amandiers 

tenerife-randonne-ouest-amandiers

 

France G.

tenerife.autrement@hotmail.com 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________

Je remercie les auteurs de guides, les agents de voyages, les medias, les journalistes, pour leur passage sur mon site et pour leur intérêt, et souhaite néanmoins rappeler que  citer ses sources reste la base  de l'honnêteté intellectuelle... merci à vous !