Découvrez Tenerife Autrement


Le 30 mai, l'archipel des Canaries fête son 14 juillet

mai 30, 2012

 

 

30-mai-jour-fête-des-canaries30-mai-jour-fête-des-canaries-archipel

 

 

Le 10 août 1982, dans la résidence royale de Palma de Mallorca, le roi d’Espagne Juan Carlos 1er et le président du gouvernement espagnol Leopoldo Calvo Sotelo apposent leurs signatures au bas de la Loi Organique 10/1982, laquelle proclame en ce jour, l’approbation,par les Cortes Generales, du  Statut d’Autonomie des Iles Canaries (Estatuto de Autonomía de Canarias).

Le Géneral Franco est mort depuis 7 ans. 4 ans auparavant, l'Espagne s'est dotée d'une jeune Constitution qui modernise le pays, reconnaît, entre autre, l'éventail des partis politiques et 4 langues officielles sur son territoire. Souvenez-vous : la "Movida" (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, la lalère...) fait de Madrid une des capitales les plus "branchées" d'Europe. Bref...un vent de changement souffle sur la Peninsule Ibérique.

Le 30 mai  1983, c’est à Santa Cruz de Tenerife que se tiendra la première session du tout nouveau Parlement des Canaries présidé par Pedro Guerra Cabrera, premier président « autonómico » : c’est cet évènement marquant du processus démocratique et de la décentralisation arrivant dans l’archipel que l’on célèbre en ce jour hautement férié, à Tenerife, comme dans les 6 autres îles canariennes, sans oublier leurs îlots.

   

7 îles et un drapeau officiel depuis 1982

 

 30-mai-drapeau-canarien

 

 

7 îles d'argent ordonnées dans un écu bleu atlantique, la couronne royale chapeautant symboliquement l'archipel, l'océan pour bannière, 2 chiens en guise de support :ces "canes" auxquels les Canaries doivent vraisemblablement leur nom. (Une autre théorie sur cette orgine a actuellement le vent en poupe, aux accent plus vraisemblables.)

"El diario de la tierra" du 18/04/2012  nous apporte quelques éléments sur sa signification :

Le drapeau canarien a été créé à partir de la combinaison des couleurs du drapeau de la Province Maritime de Canaries (actuelle Province de Santa Cruz de Tenerife) fondée à Santa Cruz de Tenerife en 1845, le bleu et le blanc, combinés aux couleurs de celui de la Province de Las Palmas, le bleu et le jaune, datant de 1869. Les couleurs sont agencées en fonction de la position géographique des îles : le banc à gauche, correspondant à l'Ouest, le jaune à droite, correspondant à l'Est, et le bleu commun aux deux provinces, au centre.

 

Un statut, un drapeau, 2 hymnes

dont un controversé !      

 

Pas du genre à exciter les foules sur le chemin du combat, c'est  à l’hymne canarien, officialisé par la Loi 20/2003 du 28 avril 2003 approuvée par le Parlement des Canaries, et adapté d'une berceuse  tirée des "Cantos Canarios" de Teobaldo Power, que revient la palme du chant national le plus poétique !

 

Soy la sombra de un almendro

soy volcán salitre y lava 

repartido en 7 peñas

late el pulso de mi alma

soy la Historia y el futuro

corazón que alumbra el alba

de unas islas que amanecen

navegando la esperanza

luchadoras en su nobleza

bregan el terrero limpio

de la Libertad

esta es la tierra amada

mis islas canarias

como un solo ser

juntas soñarán

un rumor de paz

sobre el ancho mar

 

Cet hymne le voici, dans sa version très solennelle :

 

   

 

 

Sauf que... Les canariens, pour qui la musique et le chant traditionnel font toujours partie du quotidien, n'avaient pas attendu  2003 pour entonner un hymne emblématique plus ancien, qu'une écrasante majorité continue de préfèrer à "l'officiel". Un de ces airs qui vous envahissent de nostalgie et remplissent vos yeux d'eau plus salée que l'atlantique qui baigne l'archipel  lorsque les aléas de la vie vous poussent loin de votre terre natale.

A ma question : "Mais qui a décidé de changer cet hymne?" ,Teresa, sa tasse de café à la main lève les yeux au ciel : "Pfffff, esos políticos !" ... tout en reconnaissant que les paroles du "nouvel-hymne-des-politiques" sont quand même bien jolies.

Voici donc l'hymne non officiel,"Islas Canarias", que tout un chacun continue de considérer comme sien, interprété par le célebrissime choeur de Los Sabandeños :

 

  

 

Le  30 mai  à Tenerife, on sort les costumes traditonnels dans les rues de la capitale

pour célébrer le "Baile de Magos" : être vêtu du costume est obligatoire.

webtenerife.com

 

 30-mai-jour-fête-des-canaries-tradition

 

 Un jour férié qui se partage aussi, sans costume, aux 4 coins de l'Île

Ambiance en ce mercredi 30 mai sous les pins des LLanos

 

30-mai-jour-des-canaries 

 

Le « Jour des Canaries », c’est avant tout une belle journée à partager en famille et entre amis : resto, plage, barbecue "en el monte", dans les forêts de pins canariens.  C'est cette dernière option qui a eu ma préfèrence à l'heure d'aller trinquer à la santé de la Loi Organique 10/1982 !

 

  

                          

 30-mai-jour-fête-des-canaries 

 

 

 France G.

  tenerife.autrement@hotmail.com

 

 

Photo canariastour.es

 

 

Je remercie les auteurs de guides, les agents de voyages, les medias, les journalistes, pour leur passage sur mon site et pour leur intérêt, et souhaite néanmoins rappeler que  citer ses sources reste la base  de l'honnêteté intellectuelle... merci à vous !